vendredi 20 novembre 2015

FIA WEC Alex Wurz raccroche son casque / Alex Wurz to step down

Le pilote Autrichien Alexander Wurz mettra un terme à sa carrière de pilote après les 6 Heures de Bahreïn. Il compte deux victoires aux 24 Heures du Mans (1996 et 2009) – plus jeune vainqueur à 22 ans - et 69 départs en GP de F1.
A 41 ans, le pilote Toyota Racing a décidé de mettre un terme à sa carrière de pilote après les 6 Heures de Bahreïn, dernière manche FIA WEC de la saison 2015, où il pilotera la Toyota TS040 Hybrid/Michelin N°2 avec Stéphane Sarrazin et Mike Conway.
Après un titre mondial en BMX en 1986, le fils de l’ancien multiple Champion d’Europe de RallyCross Franz Wurz débute sa carrière de pilote automobile par le karting en 1989.
Champion en Formule Ford, il est ensuite deux fois vice-champion de Formule 2 en 1993 et 1994, avant de rejoindre l’écurie Joest Racing et de disputer (et gagner !) ses premières 24 Heures du Mans en 1996 sur une TWR-Porsche aux côtés de Manuel Reuter et Davy Jones. A 22 ans, il reste le plus jeune vainqueur dans la Sarthe.
Pilote-essayeur Benetton-Renault, il remplace Gerhard Berger sur trois Grands-Prix en 1997 et monte sur le podium du GP de Grande-Bretagne pour sa 3e course de F1 ! Il est titularisé chez Benetton en 1998, 1999 et 2000 aux côtés de Giancarlo Fisichella, avant d’être remplacé par Jenson Button.
L’histoire se répète en 2005. Alors pilote-essayeur chez McLaren-Mercedes, il remplace Juan-Pablo Montoya, blessé, au GP de San Marin et termine sur le podium. Sa carrière en F1 est relancée. Alex signe chez Williams et retrouve les Grands-Prix en 2007.
Il ne dispute pas le dernier GP de la saison. Alex annonce son retrait de la F1, mais conserve son rôle de pilote-essayeur chez Honda, puis Brawn GP, parallèlement à sa nouvelle carrière de pilote d’Endurance.
En 2008, Alex Wurz rejoint Peugeot Sport et remporte ses deuxièmes 24 Heures du Mans en 2009 sur une Peugeot 908 HDI FAP/Michelin avec David Brabham et Marc Gené. Chez Peugeot, Alex a également accroché les 12 Heures de Sebring et Petit Le Mans à son palmarès.
Alex Wurz précède l’arrêt de Peugeot et signe chez Toyota Racing pour 2012. L’Autrichien remporte cinq courses du Championnat du monde d’Endurance sur les prototypes hybrides japonais.
Pilote charismatique, Alex a été élu président de la Grand Prix Driver Association par ses pairs l’an passé et participe activement à la détection de jeunes talents auprès de la FIA. Il est aussi commentateur TV sur une chaîne autrichienne.
Après 20 ans de carrière, Alex a lui-même annoncé son retrait de la compétition automobile aujourd’hui. Il va ainsi pouvoir se consacrer pleinement à sa famille, au triathlon et à la restauration d’une Lancia Stratos...
Alexander Wurz has decided to end his racing career after this month’s 6 Hours of Bahrain (WEC). The Austrian’s record includes two Le Mans victories (1996 and 2009) and 69 F1 starts. He is the youngest ever Le Mans winner (22).

The 41-year old Toyota Racing driver has decided to end his racing career after the 6 Hours of Bahrain, final round of the 2015 FIA WEC, where he will share the N°2 Toyota TS040 Hybrid/Michelin with Stéphane Sarrazin and Mike Conway.
After claiming a BMX world title in 1986, the son of former multiple European Rallycross Champion Franz Wurz started racing in karts in 1989.
He won two Formula Ford titles, then F2 titles in 1993 and 1994 before joining Joest Racing to contest (and win!) the 1996 Le Mans 24 Hours aged just 22 in a TWR-Porsche alongside Manuel Reuter and Davy Jones. He is still the youngest ever winner of the French race.
After a spell as Benetton-Renault’s test driver, he replaced Gerhard Berger for three grands prix in 1997 and finished his third F1 race (British GP) on the podium! That earned him a full-time seat at Benetton in 1998, 1999 and 2000 with Giancarlo Fisichella, before handing over to Jenson Button.
In 2005, while working as test driver for McLaren-Mercedes, he was called up to replace the injured Juan-Pablo Montoya at the San Marino GP which he finished on the podium! That result re-launched his F1 career and a contract with Williams followed in 2007. He didn’t take part in the year’s last race, however.
Wurz decided to pull out of F1 but was recruited as test driver by Honda, then Brawn GP, in parallel to a new career in endurance racing.
In 2008, Wurz joined Peugeot Sport and won Le Mans for a second time in 2009 in a Peugeot 908 HDI FAP/Michelin along with David Brabham and Marc Gené. He also won the 12 Hours of Sebring and Petit Le Mans with the French make.
He preceded Peugeot’s surprise withdrawal from the discipline by signing for Toyota Racing for 2012, winning five races in total in the Japanese team’s hybrid prototypes.
The charismatic Austrian was voted president of the Grand Prix Driver Association by his fellow drivers last year. He also works with the FIA as a talent spotter, in addition to commentary work on Austrian TV.
After Bahrain, he intends to spend time with his family, compete in triathlons and restore a Lancia Stratos...
                                              

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire