jeudi 19 novembre 2015

WRC Wales Rally GB 2015 Les brèves galloises


De l’eau, de la boue, du Rally2, encore de la boue, une journée de 15 heures, un champion WRC-3, 500 spéciales remportées par la VW Polo R WRC, 400 par Ogier, Chris Ingram et Eric Camilli bien malheureux en fin d’épreuve...













Si Sébastien Ogier a franchi le cap des 400 victoires en spéciales au Wales Rally GB 2015 Volkswagen a dépassé celui des 500 spéciales remportées sur 717 disputées avec la Polo R WRC/Michelin depuis 2013 !
CTs8aW4WEAArDie
Par ailleurs, avec 12 victoires sur 13 rallyes (Ogier 8, Latvala 3 et Mikkelsen 1), Volkswagen a égalé son propre record du nombre de victoires en une année.
19 des 57 équipages classés ont eu recours au Rally2 (voire « Rally3 » pour certains), soit 33% !
2015015027_AMBIANCE
Grâce à la robustesse des pneus Michelin LTX Force, Elfyn Evans a pu parcourir 133 km de liaison avec un pneu crevé suite à une touchette dans l’ES6. Le règlement WRC interdit d’évoluer sur trois roues en liaison, mais les pneus Michelin peuvent rouler sans air sur plusieurs kilomètres.
Reparti en Rally2 après son accrochage avec Hayden Paddon sur une liaison, Martin Prokop était 21e du classement après la dernière ES. Mais il n’a finalement pas franchi le podium d’arrivée et n’est donc pas classé.
Le Gallois Tom Cave (Fiesta R5) a dû se retirer après l’ES1 pour des raisons familiales.
Gilbert
Malgré un abandon (courroie de pompe à eau après ES6) et un retour en Rally2, Quentin Gilbert a signé la plupart des meilleurs temps et terminé 3e de la catégorie WRC-3, suffisant pour décrocher le titre mondial après celui du Junior.
Le WRC-3 a été remporté par Ole-Christian Veiby. Natif de Manchester, à quelques kilomètres du parc d’assistance de Deeside, Chris Ingram était 2e avant son abandon sur la liaison vers la dernière spéciale (capteur moteur).
Autre malheureux de fin de rallye : Eric Camilli. C’est un problème de turbo dans la dernière spéciale qui l’a privé d’un premier succès en WRC-2. C’est son équipier au sein du Toyota Junior Team, Teemu Suninen, qui a remporté sa première victoire dans cette catégorie (Skoda S2000).
Le titre de vice-champion WRC-2 revient à Abdulaziz Al-Kuwari (Ford) pour un point face à Yurii Protasov (Ford) victime d’une sortie de route au Wales Rally GB. Avec Al-Attiyah et Al-Kuwari, le Qatar place deux pilotes aux deux premières places du WRC-2 2015.
Après ses déboires d’avant-course (du sable dans son réservoir), l’Italien Gianluca Linari a remporté la Coupe du monde Production devant Max Rendina et Joan Carchat.
2015015020_AMBIANCE
On a relevé 67,2 mm d’eau tombée en 24 heures sur le nord du Pays de Galles, et des vents à plus de 100 km/h qui ont secoué le parc d’assistance de Deeside.
Après 20 éditions passées à la tête du Wales Rally GB, le directeur de course Fred Gallagher prend sa retraite. Retraite aussi pour le coordinateur de M-Sport John Milliington qui avait juré à son épouse d’arrêter à 65 ans... On n’entendra donc plus son célèbre « Ok, copy that » sur la radio du team...
Le mystère de l’absence de Mikkelsen au Shakedown jeudi demeure. Le Norvégien a fait un aller-retour express en Allemagne pour passer des examens médicaux.
La DS3 WRC de Mads Ostberg prenait l’eau (trou au niveau du plancher). Le Norvégien a passé toute l’épreuve à patauger dans la boue.
« J’ai l’impression que ce rallye a débuté il y a trois mois » a déclaré Kris Meeke dimanche matin. C’est vrai que la 2e étape fut la plus longue journée du championnat avec un départ à 5h00 et une arrivée à 21h07, soit 15 heures et 684 km parcourus.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire