dimanche 20 décembre 2015

FIA WEC Prototype, trimaran, dérives et des rires...


Faire découvrir l’univers des 24 Heures du Mans à des skippers ; embarquer des pilotes d’Endurance sur un voilier de course... Organisée sur deux jours entre Le Mans et La Trinité-sur-Mer, l’opération Le Mans Passion Share fut une grande réussite.
Le monde des courses au large et celui de l’Endurance en sport automobile partagent des notions et des valeurs communes : aventure, courage, dépassement de soi, esprit d’équipe, passion, etc. L’idée de réunir ces deux univers avait donc du sens...
En début de semaine, une agence de com’ mandatée par l’Automobile Club de l’Ouest a organisé une rencontre inédite entre skippers et pilotes d’Endurance. Deux journées d’échange, de partage et de franches parties de rigolade !
image
Acte 1 : mardi 15 décembre, circuit du Bugatti au Mans. Thomas Coville (2e Transat Jacques Vabres 2015), Jean Le Cam (champion du monde IMOCA 2014-2015), Alain Gautier (vainqueur Vendée Globe 1992) et Yves Le Blévec (vainqueur Transat Jacques Vabres 2011) ont pu découvrir le pilotage de prototypes Pescarolo sur une piste détrempée, après avoir bouclé quelques tours aux côtés de pilotes chevronnés et assimilé les consignes du prof, Christophe Tinseau.
Les skippers ont été bluffés par le freinage et la tenue de route des protos dans ces conditions d’adhérence précaires. Selon eux, les deux disciplines demandent une collecte et une analyse rapide des informations pour comprendre et maîtriser la machine.
Pour l’anecdote, c’est l’équipage Manu Collard/Alain Gautier qui s’est imposé devant Paul-Loup Chatin/Thomas Coville. Et oui, entre tous ces compétiteurs, il était impossible de ne pas organiser une petite course !
Acte 2 : mercredi 16 décembre, La Trinité-sur-Mer. Romain Dumas (vainqueur 24H du Mans 2010), Manu Collard (2e 24H du Mans 2005), Julien Canal (champion du monde LM P2 2015) et Paul-Loup Chatin (3e LM P2 24H du Mans 2015) ont embarqué à bord d’Actual Ultim (ex-Sodebo), un maxi trimaran de 31 mètres aujourd’hui skippé par Yves Le Blévec
image
En Bretagne, la météo était tout aussi maussade que la veille avec crachin, brouillard et 15 nœuds de vent en moyenne, près de 30 en rafale. Les pilotes ont navigué jusqu’en milieu d’après-midi en variant les postes et les manœuvres : winch, barre, grand-voile...
Julien Canal avait la « banane » en barrant Actual Ultimet n’aurait jamais imaginé avoir cette sensation de vitesse et de finesse de pilotage sur un engin de 12 tonnes. Romain Dumas, qui avait fêté ses 38 ans la veille, s’est dit admiratif de ces types qui partent seuls à bord de ces machines pour un mois et plus...
La prochaine opération Le Mans Passion Share pourrait réunir pilotes d’Endurance et personnalités du monde médical.
This week’s successful Le Mans Passion Share operation, which visited Le Mans and the Brittany port La Trinité-sur-Mer, not only allowed top yachtsmen to discover the French circuit but also gave a number of endurance racing drivers a chance to discover the thrill of the high seas!
There are obvious parallels between endurance racing and ocean yacht racing, including the sense of adventure, bravery, exploring one’s limits, passion, etc., so there was a great deal of sense in bringing the two worlds together.
This week, a communications agency working for the ACO (Automobile Club de l’Ouest) organised an unprecedented encounter between top endurance racers and leading skippers which was apparently enjoyed by all.
On Tuesday, Thomas Coville (2nd, 2015 Transat Jacques Vabres), Jean Le Cam (2014/2015 IMOCA world champion), Alain Gautier (1992 Vendée Globe winner) and Yves Le Blévec (2011 Transat Jacques Vabres winner) met at Le Mans-Bugatti for a high-speed ride in a Pescarolo prototype after completing a few laps alongside experienced drivers and following a little instruction from Christophe Tinseau.
The seafarers, who were particularly impressed by the car’s braking and handling despite the wet conditions, remarked how both sports necessitate the swift analysis of data in order to optimise performance.
For the record, and because racers will always be racers, the fastest pairing was Emmanuel Collard/Alain Gautier, ahead of Paul-Loup Chatin/Thomas Coville!
Today (Wednesday), it was the turn of Romain Dumas (2010 Le Mans winner), Collard (2nd, 2005 Le Mans 24 Hours), Julien Canal (2015 LM P2 world champion) and Chatin (3rd LM P2, 2015 Le Mans 24 Hours) to gather inLa Trinité-sur-Mer to sail aboard Actual Ultim, a 31-metre maxi-trimaran.
The weather was just as poor as it had been at Le Mans, with a cocktail of drizzle, fog and gusts of up to 30 knots. Even so, the trip lasted until mid-afternoon after everyone had taken turns to carry out different manoeuvres (winch, helm, mainsail, etc.).
Canal thoroughly enjoyed steering Actual Ultim and wasn’t expecting such a degree of precision or such a sensation of speed from a craft weighing 12 tonnes. Dumas, who turned 38 on Tuesday, admitted to his admiration for the skippers who spend a month at a time, or even longer, alone on these superb machines…
We hear that the next Le Mans Passion Share operation might bring together a selection of endurance racing drivers and medical specialists.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire