vendredi 22 janvier 2016

WRC Monte-Carlo 1986 : Le dernier « Monte » des Groupe B /


Il y a trente ans, les monstrueuses Groupe B disputaient leur dernier Rallye Monte-Carlo. Au volant de sa Lancia Delta S4, le prodige finlandais Henri Toivonen a remporté sa dernière victoire mondiale devant Timo Salonen (Peugeot) et Hannu Mikkola (Audi).
Plus de 150 équipages étaient au départ de la manche d’ouverture du Championnat du monde des Rallyes 1986 disputée dans des conditions particulièrement hivernales. Les images de ces Groupe B de 450 chevaux valsant au gré des courbes verglacées ont fait le tour du monde et font encore rêver tous les fans de rallye.
Des centaines de milliers de spectateurs avaient effectué le déplacement pour assister à un match au sommet entre Peugeot (Salonen, Kankkunen, Saby), Lancia (Toivonen, Alèn, Biasion) et Audi (Röhrl, Mikkola). Les marques MG (Pond, Wilson) et Citroën (Andruet, Wambergue) étaient là en outsiders, sans oublier de nombreux équipages « privés » au volant de voitures semi-officielles...
L’épreuve débuta le 19 janvier par une Superspéciale retransmise en direct sur la plus grande chaîne de TV française, avant de traverser les Massifs de la Chartreuse et du Vercors, l’Ardèche, la Drôme, le Gapençais, puis la traditionnelle étape finale dans le Haut-Pays Niçois avec la fameuse « Nuit du Turini ». Trente-six spéciales étaient au programme pour 881 kilomètres chronométrés.
Le Finlandais Henri Toivonen (13 spéciales remportées) a rapidement pris le contrôle des opérations et seul un accident sur un parcours de liaison aurait peut-être pu le priver de son premier succès au Rallye Monte-Carlo. Ce fut hélas la dernière victoire mondiale du prodige finlandais qui a trouvé la mort quelques mois plus tard au Tour de Corse.
Le Champion du monde en titre Timo Salonen (Peugeot 205 T16 Evo2) et Hannu Mikkola (Audi Quattro Sport E2) ont complété un podium nordique avec trois marques automobiles différentes. Le quadruple vainqueur de l’épreuve Walter Röhrl (Audi) a pris la 4e place malgré 8 spéciales remportées, devant les Peugeot 205 T16 de Juha Kankkunen et de Bruno Saby.
Ce fut le dernier Rallye Monte-Carlo des spectaculaires voitures du Groupe B, interdites par la Fédération Internationale du Sport Automobile à l’issue de la saison 1986 pour des raisons de sécurité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire