dimanche 6 mars 2016

WRC Rally Mexique : Latvala, leader confortable, mais... Latvala leads comfortably, but…

Avec plus d’une minute et demie d’avance sur Sébastien Ogier, le Finlandais Jari-Matti Latvala (VW/Michelin) semble bien parti pour remporter son premier Rallye du Mexique. Mais la dernière étape comprend une redoutable spéciale de 80 kilomètres, la plus longue jamais organisée en WRC depuis 30 ans... Andreas Mikkelsen (VW/Michelin) est sorti de la route, Dani Sordo (Hyundai/Michelin) file vers le podium. 












A la régulière, la victoire ne peut échapper à Jari-Matti Latvala. Le Finlandais a encore mis à profit sa bonne position sur la route aujourd’hui pour tripler son avance sur Sébastien Ogier. Jari-Matti Latvala est en route vers sa première victoire mexicaine qui le relancerait au championnat après deux résultats nuls au Monte-Carlo et en Suède.
« Je me disais qu’une minute d’avance samedi soir serait suffisant pour aborder sereinement la longue spéciale », déclarait le Finlandais à la pause-déjeuner. Son équipier Sébastien Ogier estimait qu’au-delà de 30 secondes, il ne pourrait pas combler le retard sur les 80 km de Guanajuato. « J’ai attaqué à fond toute la matinée pour perdre 0.5 seconde par kilomètre sur Jari-Matti. Je m’attendais à un tel écart ce soir. Désormais, je veux juste finir ce rallye et marquer des points dans la Power Stage ».
Le scénario de cette deuxième étape du Rallye du Mexique fut le même que la veille, avec la VW/Michelin de Sébastien Ogier soulevant un panache de poussière, comme celle d’Andreas Mikkelsen et la Ford/Michelin de Mads Ostberg, laissant des traces de plus en plus marquées et « propres » pour Paddon, Sordo, Tanak et Jari-Matti Latvala.
Et contrairement à l’an passé où six voitures reparties en Rally2 avaient balayé les pistes pour Ogier, le Français ne peut plus compter sur l’aide des infortunés cette année (règlement oblige).
Derrière les deux VW Polo R WRC/Michelin, Dani Sordo (3e, Hyundai/Michelin) est parvenu à résister à Andreas Mikkelsen (VW/Michelin) malgré un ventilateur cassé et une température-moteur très élevée en spéciale. Après la sortie de route du Norvégien dans l’ES15, le pilote espagnol est en bonne voie pour décrocher un 39e podium mondial.
Après un mauvais choix de pneus vendredi, Mads Ostberg (4e, Ford/Michelin) a vécu une deuxième étape bien plus agréable. La petite touchette de Paddon (5e, Hyundai/Michelin) au départ de l’ES 12 a pratiquement assuré le Norvégien de terminer au pied du podium. Mais le Néo-Zélandais est à moins d’une minute...
La 9e place du classement général, et surtout la première en catégorie WRC-2, devrait revenir à Teemu Suninen sur une Skoda Fabia R5/Michelin. Le Finlandais dispose d’un quart d’heure avance sur le jeune polonais Hubert Ptaszek (Peugeot/Michelin).
Eric Camilli (Ford/Michelin) a dû se retirer ce matin après avoir percuté un rocher sorti par un concurrent devant lui. Reparti en Rally2, Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) est sorti violemment dans Otates (ES12). Après examens médicaux, le pilote belge a été déclaré OK.

Volkswagen/Michelin’s Jari-Matti Latvala has an overnight lead of more than a minute-and-a -half over world champion Sébastien Ogier and appears to be heading towards his first Rally Mexico victory. However, the last day includes an awesome stage of 80km in length, the longest seen in the WRC since 1986 (Safari Rally excepted). An ‘off’ for Andreas Mikkelsen (VW/Michelin) seems to have gifted third place to Dani Sordo (Hyundai/Michelin). 

Latvala has victory within reach in Mexico after taking advantage once again of a favourable running order to triple his lead over Volkswagen/Michelin team-mate Ogier. A win for the Finn would kick start his 2016 campaign after his troubled performances in Monte Carlo and Sweden.

“I think a margin of one minute this evening should be sufficient ahead of Sunday’s long stage,” Latvala had said during Saturday lunchtime’s halt, while Ogier suggested that a gap of 30 seconds would be too much to make up on ‘Guanajuato’. “I pushed as hard as I could all morning and the difference to Jari-Matti was still half-a-second per kilometre,” observed the Frenchman at the end of Day 2. “All I want to do now is reach the finish and try to score some Power Stage points.”
 
Just as he had done the previous day, Ogier spent the second leg in Mexico sweeping the stages, imitated to a lesser extent by Mikkelsen and Ford/Michelin’s Mads Ostberg. Collectively, this trio left a cleaner surface for Paddon, Sordo, Tanak and Jari-Matti Latvala.

This time, unlike last year, when there were six Rally2 crews at the front of the field, Ogier wasn’t helped by the same phenomenon following a change to the regulations which means that ‘re-starters’ now run at the back of the WRC pack…
 
Sordo (3rd, Hyundai/Michelin) succeeded in keeping Mikkelsen at a safe distance, despite a broken fan which caused his engine to reach perilously high temperatures on the stages. His mission was aided, though, when the Norwegian went off on SS15, leaving the Spaniard looking at a possible 39th world class podium.

Following his poor tyre choice on Friday, Ostberg had a far happier time on Leg 2. An ‘off’ for Paddon (5th, Hyundai/Michelin) shortly after the start of SS12 promoted the Ford/Michelin driver to fourth place, but the New Zealander is less than a minute short of the Norwegian.
 
Teemu Suninen is ninth overall in his Skoda Fabia R5/Michelin and a quarter-of-an-hour clear of Polish youngster Hubert Ptaszek (Peugeot/Michelin) in the provisional WRC2 standings.

Eric Camilli (Ford/Michelin) was eliminated from the day’s action after hitting a rock unearthed by a car running ahead of him, while Rally2 beneficiary Thierry Neuville (Hyundai/Michelin) had a big crash on SS12 (‘Otates’). The Belgian was released from hospital after precautionary checks.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire