jeudi 3 mars 2016

WRC Rally Mexique : Retour sur terre /

Nous voilà de retour à Leon de los Aldamas, sous le soleil du Mexique, pour la première manche terre du championnat 2016. S’ensuivront cinq autres rallyes sur cette surface jusqu’à fin juillet. Les spéciales mexicaines sont toujours aussi rythmées et piégeuses, et cette année, les pistes semblent un peu moins « polluées ».
Les concurrents ont terminé les reconnaissances du parcours 2016 composé de 21 spéciales, dont la fameuse Guanajuato et ses 80 km qui font beaucoup jaser dans le paddock et qui occupent bien les copilotes : 106 pages de notes à recopier pour Julien Ingrassia, par exemple...
Celle-ci reprend de nombreux secteurs empruntés par d’autres spéciales, la plupart en sens inverse. Même si les 26 premiers kilomètres sont rapides et roulants, il nous a quand même fallu deux bonnes heures pour venir à bout de 194 cases du road-book !
D’une manière générale, les pistes sont peut-être plus « nettoyées » que les années précédentes en raison des pluies hivernales. Il a visiblement beaucoup plu sur l’état de Guanajuato ces dernières semaines, en témoigne une végétation exceptionnellement verte et abondante dans la Sierra de Lobos. On a même traversé quelques gués en spéciale...
Il devrait faire beau pour le rallye, avec des températures autour de 25°C l’après-midi dans les hautes montagnes entourant Leon. Mais des risques d’orages ne sont pas exclus jeudi soir pour la cérémonie de départ et les premières Superspéciales.
2016003124_HYUNDAI
En attendant, les teams organisaient leurs traditionnels « pots de l’amitié » mercredi soir au parc d’assistance installé à l’extérieur du Poliforum de Leon. Les festivités ont débuté chez Hyundai Motorsport qui aimerait bien accrocher un troisième podium consécutif cette année et sur ce rallye. L’équipe officielle est représentée par Thierry Neuville et Dani Sordo au volant de la nouvelle Hyundai i20 WRC/Michelin qui débute sur cette surface.
2016003156_FORD
Chez M-Sport, on aimerait beaucoup franchir la barre des 200 points marqués consécutivement par l’équipe britannique en WRC depuis janvier 2002. Mais pour cela, il faudra que Mads Ostberg et Eric Camilli déjouent les nombreux pièges du parcours mexicain.
Enfin, on avait aussi quelque chose à célébrer chez Volkswagen Motorsport : le 100e départ en WRC de Sébastien Ogier, 2927 jours après ses débuts mondiaux ici-même en 2008.
Pas de stand Citroën ce week-end au Mexique, mais Kris Meeke a tout de même participé aux reconnaissances, tout comme le Néerlandais Kevin Abbring. Le Finlandais Juho Hanninen a aussi été vu dans les spéciales 
ce matin, le Shakedown débutera à 9h00 (16h00 heure française). L’épreuve s’élancera à 20h00 depuis Guanajuato, ville classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, avec une spectaculaire cérémonie de départ suivie par trois Superspéciales.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire