jeudi 28 avril 2016

LE WEC PRÊT POUR LE GRAND RENDEZ-VOUS DE SPA-FRANCORCHAMPS


Le légendaire circuit de Spa-Francorchamps et son cadre exceptionnel sont particulièrement attendus par tous les membres du paddock du Championnat du Monde d'Endurance FIA (WEC). Tracé parmi les favoris des équipes et des pilotes, qui accueille plusieurs milliers de passionnés d'endurance venus de nombreux pays, il sera le théâtre de la traditionnelle répétition générale des 24 Heures du Mans, la troisième manche WEC... Ce rendez-vous se déroulera lors d'un week-end férié en Belgique !
Les 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC auront lieu le samedi 7 mai, les essais libres et les qualifications les deux jours précédents. Un programme d'animations attend les spectateurs aussi bien sur la piste et en dehors, avec pas moins de 34 voitures réparties dans les quatre catégories.
Audi Sport Team Joest entend bien rattraper les points perdus face à Porsche à l'issue des 6 Heures de Silverstone. La nature de ce tracé rapide de 7 km a toujours favorisé les batailles serrées dans toutes les catégories, et tout particulièrement entre les prototypes LMP1 à la technologie ultra sophistiquée. Le pilote Audi André Lotterer, qui a grandi en Belgique, sera incontestablement le favori du public.
Le plateau compte des engagés comme Audi, Porsche (à la fois en LMP1 et LMGTE), Toyota, Aston Martin, Ferrari et Ford. Treize pays sont représentées par quelques-uns des noms les plus victorieux et glorieux du sport automobile. Avec toujours plus d'engagés, des pilotes de renommée internationale et un intérêt croissant, le WEC est la compétition automobile dont tout le monde parle.
LMP1 : stabilité, rapidité et stratégie
Les nouveaux prototypes LMP1 d'Audi et Toyota, ainsi qu'une Porsche largement modifiée, ont démontré à Silverstone que la lutte qui va rythmer toute cette saison 2016 a déjà commencé, et qu'elle atteindra de nouveaux sommets à Spa-Francorchamps. Avant la crevaison qui a retardé la Porsche n°2 en fin de course, la bataille s'annonçait intense jusqu'au drapeau à damier, et on peut s'attendre à ce qu'elle se poursuive à Spa. Toyota a désormais tiré de nombreuses données de sa TS050 HYBRID, et l'équipe japonaise vise d'autres podiums.
Côté équipages et pilotes, le maître mot est la stabilité. La vitesse n'est en aucun cas remise en question, mais la stratégie des équipes sera quelque peu différente cette année. En 2016, Audi et Porsche ont décidé de ne pas engager de troisième voiture pour Spa-Francorchamps et Le Mans, ce qui pourrait modifier l'approche du travail de mise au point pendant les essais, voire la stratégie de course.
Les équipes privées LMP1 Rebellion Racing et ByKolles Racing Team offrent toujours des prestations de haute tenue : à Silverstone, l'équipe suisse a même fêté le premier podium au classement général de sa Rebellion R-One. Nelson Piquet Jr est également un nom célèbre, qui rejoint, entre autres, ceux de Prost et de Senna.
LMP2 : diversité internationale et compétition serrée
Parmi les 12 engagés de cette catégorie, on retrouve une deuxième voiture pour G-Drive Racing, pilotée par Giedo van der Garde et Simon Dolan, vainqueur des 4 Heures de Silverstone en European Le Mans Series (ELMS). Ils seront rejoints à Spa (ainsi qu'aux 24 Heures du Mans) par le pilote britannique Jake Dennis, leur coéquipier habituel Harry Tincknell étant retenu chez Ford en catégorie LMGTE Pro.
Cinq châssis différents (Oreca 05, BR01, Ligier JS P2, Alpine A460 et Gibson 015S) vont se retrouver une nouvelle fois à la lutte. Silverstone aura apporté son lot de nouvelles données concernant les voitures, les nouvelles procédures et le niveau de la compétition. Tous ces concurrents utilisent des moteurs Nissan et des pneus Dunlop.
Les équipes viennent de pays aussi différents que la Russie, les Etats-Unis, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et le Mexique, tandis que les 36 pilotes de la catégorie constituent une belle combinaison de jeunesse et d'expérience. Nouveau venu en WEC, RGR Sport by Morand espère poursuivre sur sa lancée victorieuse, tandis que Tequila Patron ESM tentera de gravir encore une marche, la plus haute, sur le podium. Signatech Alpine bénéficiera bien sûr d'un certain soutien francophone et francophile, tout comme Baxi DC Racing, qui court sous bannière chinoise et compte parmi ses pilotes Ho-Pin Tung, installé aux Pays-Bas.
LMGTE : bataille d'une saison à l'autre
Porsche (en 2012), Ferrari (en 2013 et 2014) et Aston Martin (2015) se sont imposés sur le circuit de Spa-Francorchamps, et la bataille sera encore une fois sans répit du drapeau vert au drapeau à damier. Après avoir vu l'arrivée de sa première course WEC, Ford Chip Ganassi Team UK compte bien se mêler à cette lutte au sommet, l'équipe et ses pilotes ayant énormément appris de la compétition majeure de la planète Endurance.
Le pilote Aston Martin Jonny Adam fera dans cette deuxième manche son retour en WEC. Ce sera l'unique changement de pilote par rapport à la course précédente de Silverstone.
Dans la catégorie LMGTE Am, réservée aux voitures âgées d'un an ou plus, la Porsche à la livrée bleu et orange de Gulf a été remise en état après son accident spectaculaire avec sa "grande soeur" de la catégorie LMP1 et sera de retour, prête à faire des étincelles.
Vainqueur à Silverstone, AF Corse tentera de maintenir ce cap à Spa, avec Emmanuel Collard, François Perrodo et Rui Aguas, un trio très expérimenté. Mais leurs adversaires de Larbre Compétition (Chevrolet Corvette), KCMG, Gulf Racing, Abu Dhabi Proton Racing (tous sur Porsche) et Aston Martin Racing feront tout leur possible pour déloger l'écurie italienne de la plus haute marche du podium.
Une météo versatile
Mais la préparation d'une course se déroulant à Spa-Francorchamps ne saurait être complète sans une attention particulière portée aux prévisions météo. En arrivant à Spa-Francorchamps, les équipes et les passionnés sont parés à toute éventualité. Au sud de la Belgique et dans la profondeur de la forêt des Ardennes, les averses sont fréquentes mais ajoutent à l'excitation et à l'attente de cette deuxième manche WEC 2016. Le WEC a déjà vécu plusieurs courses dans des conditions chaudes et sèches, mais à Spa-Francorchamps, tout peut arriver.
Deuxième manche de la saison WEC 2016, les 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC s'élanceront le samedi 7 mai à partir de 14h30 pour s'achever à 20h30, aux toutes premières heures de la nuit. Les passionnés pourront suivre toutes les péripéties de ce week-end de course à partir du jeudi 5 mai sur place, sur www.fiawec.com ou grâce à l'application officielle FIA WEC APP.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire