dimanche 29 mai 2016

24H Nürbur : Black Falcon sort vainqueur d’une course dominée par les Mercedes-AMG GT3


Mercedes_AMG_24h_2016_sa_rennen_1_std_0038
par Laurent Mercier (Endurance-Info.com)
On a vite compris qu’une Mercedes-AMG GT3 allait remporter les 24 Heures du Nürburgring 2016 mais restait à savoir laquelle. Finalement, la victoire s’est jouée dans le tout dernier tour suite à un contact entre deux Mercedes-AMG GT3. C’est finalement Maro Engel, Adam Christodoulou, Manuel Metzger et Bernd Schneider (AMG-Team Black Falcon) qui s’imposent pour 5.697s sur une autre Mercedes-AMG GT3, celle du AMG-Team HTP Motorsport de Christian Hohenadel, Christian Vietoris, Renger Van der Zande et Marco Seefried. La dernière marche du podium est revenue à la Mercedes-AMG GT3/Haribo Racing Team-AMG de Alzen/Arnold/Götz/Seyffarth. La marque allemande réalise le carton plein en plaçant cinq de ses huit autos dans le top 6. Comme l’Audi R8 LMS en 2015, la nouvelle GT3 conçue par Mercedes-AMG rafle la mise dès sa première participation. Trois ans après la SLS AMG GT3, Black Falcon donne la deuxième victoire au constructeur allemand.
24 Stunden Nürburgring 2016 - Foto: Gruppe C
Un dernier tour décisif…
A l’entame du dernier tour, l’écart entre Hohenadel, alors leader, et Engel était de seulement 0.780s. Quand on sait que le tracé fait 25 km… Sur le circuit GP, Maro Engel s’est jeté dans un trou de souris à l’approche d’un virage à gauche et la manœuvre s’est terminée par un contact entre les deux Mercedes-AMG GT3. Malgré la longueur du circuit, jamais Hohenadel ne pourra combler l’écart. Si chez Black Falcon on avait le sourire, les grimaces se faisaient sentir chez HTP Motorsport. A 9 minutes du terme, le pilote HTP s’est vu contraint de repasser par son stand pour un splash alors que la #29 ne comptait que 40s d’avance. Déchaîné, Maro Engel, poleman sur une autre Mercedes, a tout fait pour remonter son handicap. Dommage tout de même que l’épilogue se soit fait sur un contact…
12402045_1092565650767514_7838811435206326348_o
Haribo Racing Team-AMG a longtemps fait la course en tête mais un contact puis une pénalité ont ralenti la progression du quatuor. L’écurie allemande a animé les premières heures avec ses deux autos partagées par les mêmes pilotes. Suite à un contact, l’écurie a fait le choix de retirer la #8 pour concentrer tous ses efforts sur la #88.
Sur les huit Mercedes-AMG GT3, cinq terminent dans le top 6 avec la 4èmeplace de Haupt/Buurman/Engel/Müller (AMG-Team Black Falcon) et la 6èmede Heyer/Asch/Keilwitz/Ludwig (Zakspeed). Les trois autres ont abandonné sur sortie de piste. C’est dire si les remplaçantes des SLS AMG GT3 étaient au rendez-vous cette année…
24 Stunden Nürburgring 2016 - Foto: Gruppe C 
Gueule de bois chez les autres constructeurs…
La concurrence s’est pris les pieds dans le tapis, aussi bien BMW, Porsche et Audi. En infériorité numérique, Aston Martin, Bentley et Nissan ne pouvaient guère espérer la victoire. La marque la plus en vue a été BMW, notamment la M6 GT3 #100 de Edwards/Klingmann/Tomczyk/Luhr (Schubert Motorsport) qui pouvait encore espérer rafler la mise, mais un contact avec un attardé a mis fin aux espoirs de Lucas Luhr et ses coéquipiers le dimanche matin. La seconde M6 GT3/Schubert était elle aussi en lice pour la victoire le samedi soir quand Jörg Müller a connu un pépin moteur. Chez ROWE Racing, une seule auto a vu le damier malgré une belle frayeur lors du restart où la #23 de Philipp Eng a mis du temps à redémarrer. Reparti 74ème, l’équipage n’a cessé de cravacher pour remonter à une très belle 5èmeplace finale.
M16_1814
Porsche rend une copie quasiment vierge pour les débuts de la 911 GT3-R où une fois de plus c’est le Falken Motorsport qui s’en est le mieux sorti grâce à Imperatori/Henzler/Dumbreck/Ragginger, 9èmes à 4 tours. Le Manthey Racing nourrissait de grandes ambitions cinq ans après le dernier succès dans l’Eifel. Nick Tandy a vite laissé la #911 qu’il partageait avec Bamber/Estre/Pilet en bord de piste suite à une sortie. La #912 de Bergmeister/Makowiecki/Lietz/Christensen a longtemps roulé pour une place dans le top 5 dans le même tour que le leader mais le moteur a rendu l’âme en fin de matinée. Guère plus de chance pour le Frikadelli Racing qui a connu un accident.
24 Stunden Nürburgring 2016 - Foto: Gruppe C
Vainqueur l’an dernier, Audi comptait bien garder le trophée malgré un effectif plus limité que par le passé. La R8 LMS/Audi Sport Team WRT de Vanthoor/Müller/Mies/Kaffer a été longuement retardée sur une sortie de piste du Suisse. Pour la deuxième fois en deux ans, Audi Sport Team Phoenix a vu ses espoirs s’envoler sur des accidents, dont un avec l’Audi R8 LMS/Land Motorsport. La meilleure R8 LMS à l’arrivée s’est classée 8èmegrâce à Vervisch/Leonard/Frijns/Sandström (WRT). « Nous aurions aimé à nouveau dans la position de gagner » a déclaré Chris Reinke, en charge de la compétition-client chez Audi. « Cela n’a pas pu être possible cette année , notamment en raison de la Balance de Performance. Même nos meilleurs pilotes ont dû prendre des risques élevés afin de suivre le rythme des hommes de tête. »
A164975_x750
Avec seulement deux Bentley Continental GT3 au départ, la marque britannique ne devait rien lâcher et c’est une 7ème place qui récompense Hamprecht/Brück/Menzel/Smith, quatre places devant la Nissan GT-R GT3 NISMO de Krumm/Ordonez/Hoshino/Buncombe. Les Aston Martin ont souffert avec aucune V12 Vantage GT3 dans les positions de tête.
24 Stunden Nürburgring 2016 - Foto: Gruppe CCette édition 2016 a été marquée par une violente averse de grêle après 50 minutes de course, les conditions difficiles obligeant les officiels à interrompre la course durant près de trois heures.
Toutes les marques vont maintenant se retrouver dans les Ardennes belges fin juillet à l’occasion des Total 24 Heures de Spa…
13267698_800789270021562_7284892705323685516_n

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire