jeudi 5 mai 2016

Coup d’envoi imminent au Monster Energy GP de France

Sept pilotes ont animé la conférence de presse du jeudi au Mans, où la cinquième manche de la saison MotoGP™ 2016 commence vendredi.
Coup d’envoi imminent au Monster Energy GP de France
Leader du classement général avec dix-sept points d’avance, Marc Márquez (Repsol Honda Team) est le seul pilote à être monté sur le podium à chacune des quatre premières manches de la saison mais n’est pas encore complètement à l’aise sur la dernière version de la RC213V : « Je me sens très bien. À Jerez, nous avions pu faire un autre pas en avant lors du Test post-GP mais je dois rester régulier si je veux rester dans cette position. Ce n’est pas évident parce que je n’ai pas encore le meilleur feeling avec ma moto et que je ne peux pas attaquer autant que je le souhaiterais. Mais nous travaillons dur avec Honda et nous progressons petit à petit. »
« Le Mans n’est pas une piste facile mais c’est une piste que j’aime bien. Elle est un peu particulière, de type ‘stop-and-go’, mais ça va bien à mon style. »
Lorenzo : « Continuer à marquer le maximum de points »
Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) est pour sa part sur l’une de ses pistes de prédilection et a affirmé : « Le Mans a toujours été l’une de mes meilleures pistes, depuis l’époque où je courais en 125cc. L’an passé, je m’étais imposé après deux années plus compliquées puisque j’avais terminé sixième en 2014 et septième en 2013.  Pour le moment nous avons été réguliers, excepté en Argentine. Nous arrivons sur un tracé qui convient assez bien à ma Yamaha et à mon style de pilotage. J’espère être fort dès le début du week-end. »
« Michelin travaille dur après les problèmes rencontrés par la plupart des pilotes à Jerez. Trois pneus arrières différents ont été apportés ce week-end, dont un qui est assez différent des deux autres. Nous verrons si ce dernier peut résoudre les soucis de patinage en ligne droite. »
Rossi : 'J'essaierai de battre Jorge cette fois'
Vainqueur suite à une imparable échappée en solitaire à Jerez, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) a rappelé que la course n’avait pas été aussi simple qu’elle avait pu le paraître : « Il ne s’agit pas uniquement d’avoir la bonne stratégie. Il faut aussi être rapide ! Ici ce sera plus difficile et la météo peut perturber le week-end. J’avais fait de bonnes courses en 2014 et 2015, je n’avais pas gagné mais j’avais fini deuxième les deux fois et notre objectif sera d’être aussi forts cette fois-ci. »
« Il y a beaucoup de freinages appuyés, il faut donc avoir un bon équilibre sur la moto mais il y a aussi des virages difficiles il faut toujours trouver le bon compromis. Je crois que pour être rapide ici, il faut pouvoir freiner tard. »
A. Espargaró : “J’ai enfin un bon feeling sur la moto”
Dans le Top 5 des deux dernières courses, Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) espèrera continuer sur sa lancée ce week-end en France et a commenté : « Nous avons connu un début de saison compliqué. Le week-end du Qatar est l’un des pires dont je me souvienne. Ça a été un désastre total. Nous avons commencé à progresser à partir de l’Argentine et les deux dernières courses ont été nettement meilleures. J’ai terminé deux fois dans le Top 5 et à Jerez nous n’étions pas si loin des pilotes qui ont terminé sur le podium. Notre rythme était bon. Je suis content des progrès réalisés. »
« Suzuki travaille dur, tout particulièrement cette année, puisque nous recevons des nouveautés en permanence. Les ingénieurs fournissent de gros efforts et nous pouvons voir que la Suzuki GSX-RR s’est très nettement améliorée. Nous ne sommes pas encore en mesure de nous battre pour le podium comme nous le souhaiterions mais nous en sommes de plus en plus proches. Le week-end dernier, nous étions même plus rapides que les Ducati. Nous étions proches des Yamaha et des Honda. Nous devons confirmer ça lors des prochaines épreuves, même si nous ne sommes pas encore capables de rivaliser avec eux. »
Loris Baz (Avintia Racing) a lui aussi rencontré de nombreuses difficultés depuis le début de l’année et a surtout manqué de chance. Le Haut-Savoyard demeure cependant optimiste et déterminé à convertir son potentiel en résultats : « Nous avons eu quelques soucis en début de saison. Nous aurions pu avoir de bons résultats en Argentine et au Texas mais la chance n’était pas de notre côté, surtout en Argentine. C’est la course, j’étais peut-être au mauvais endroit au mauvais moment. J’ai aussi été dans un incident à Jerez, dans le virage n°6, et j’ai dû repartir dernier, ce qui a changé toute ma course. Nous faisons cependant du bon travail avec le team. Héctor (Barberá) montre que la moto peut être dans le Top 8 ou Top 10 à chaque week-end. J’essaye de me rapprocher de lui et l’objectif ce week-end sera de finir dans le Top 10. Il y a aussi du positif quand même puisque j’ai eu mes deux premières Q2 sur les deux dernières manches et je pense que c’est le reflet de nos progrès. »
Zarco : « Décrocher une victoire serait juste fantastique »
Troisième du classement Moto2™, Johann Zarco (Ajo Motorsport) retrouve le public français pour la première fois depuis son sacre de Champion du Monde et demeure déterminé à s’offrir un nouveau titre en 2016 : « La catégorie Moto2™ a toujours été disputée mais je ne regrette pas d’être resté car j’apprends beaucoup. Avoir le titre en 2015 a été fantastique mais mon objectif est désormais de le conserver en gagnant des courses. Je pense que vous apprenez beaucoup plus quand vous êtes en difficulté. C’est une bonne expérience. Nous travaillons dur, nous cherchons en permanence à devenir meilleurs pour décrocher une nouvelle couronne. Si je peux apprendre de ça, alors je ne serai que plus fort dans le futur. »
Quant à son avenir, Zarco a confirmé qu’il voulait courir en MotoGP™ dès 2017 et probablement avec Suzuki, avec qui il travaillera dès cet été : « J’ai pour objectif de courir en MotoGP™ l’an prochain. J’ai déjà eu des opportunités par le passé mais j’ai décidé de poursuivre en Moto2™. Je voudrais décrocher un deuxième titre avant de grimper en MotoGP™, comme l’ont fait Jorge Lorenzo ou Dani Pedrosa. Mais pour le moment, je veux rester concentré sur ma saison et faire au mieux. Si je parviens de nouveau à faire une belle saison, ce ne sera que bon pour l’an prochain. »
Folger courra en MotoGP™ avec Tech3 en 2017
Annoncé chez Monster Yamaha Tech3 pour 2017 juste avant la conférence de presse, Jonas Folger (Dynavolt Intact GP) a été invité à livrer ses impressions et s’est dit impatient de débuter en MotoGP™ : « Je suis très heureux et très enthousiaste pour l’an prochain. Courir en MotoGP est le rêve de tout pilote. Je suis ravi que Yamaha, Tech3 et Hervé m’offrent cette incroyable opportunité pour l’an prochain et ça me permet en plus de me concentrer à fond sur la saison en cours. »


via http://www.motogp.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire