jeudi 5 mai 2016

ERC : Michelin sur la terre des Dieux.../ Michelin in the land of the Greek Gods

Le mythique Rallye de l’Acropole, troisième manche du Championnat d’Europe des Rallyes FIA 2016, lance la campagne « terre » européenne avec un parcours relocalisé dans la région de Lamia. Kajetanowicz, Lukyanuk et Athanassoulas figurent parmi les favoris. Michelin a remporté 17 fois le Rallye de l’Acropole 

Après deux épreuves asphalte (Canaries, Irlande), le championnat ERC 2016 débute sur terre avec le légendaire Rallye de l’Acropole. L’épreuve quitte le Golfe de Corinthe et Loutraki pour revenir au centre du pays, dans la région de Lamia qu’elle avait quittée en 2005.
C’est donc un parcours inédit qui est proposé aux acteurs de l’ERC avec 12 spéciales pour un total de 231,52 km chronométrés. La plus longue, Elatia-Larya, mesure 33,86 km et c’est la dernière du rallye ! Autant dire que la victoire pourrait se jouer en toute fin d’épreuve.
Champion en titre et vainqueur en Grèce l’an passé, le Polonais Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta R5) part favori même s’il n’a plus gagné depuis octobre 2015. Il aura pour challengers le Russe Alexey Lukyanuk (Ford Fiesta R5) et le Grec Lambros Athanassoulas (Skoda Fabia R5) qui s’était invité sur le podium l’an passé.
Voilà plus de 20 ans qu’un Grec n’a plus remporté le Rallye de l’Acropole, depuis la victoire d’Aris Vovos sur Lancia Delta HF Integrale équipée en Michelin.
Parmi les candidats au podium, on n’oublie pas Robert Consani (DS3 R5), Jaromir Tarabus (Skoda), David Botka (DS3) ou encore Raul Jeets (Skoda/Michelin). A suivre également les débuts en R5 du jeune Letton Ralfs Sirmacis sur une Skoda Fabia R5/Michelin.
Pour affronter les pistes helléniques, techniques et caillouteuses, les pilotes Michelin disposeront de pneumatiques Latitude Cross H90 (hard) et S80 (soft) inaugurés l’an passé en WRC.
La cérémonie de départ est programmée vendredi 6 mai à Thermopylae. Arrivée du Rallye de l’Acropole 2016 dimanche 8 mai à Lamia.
More ERC giant-killing unlikely on Acropolis, says Chuchała
Round three of the 2016 FIA European Rally Championship is the infamous Acropolis Rally which kicks off a sequence of gravel events. Favourites to win the Greek classic this year are Kajetanowicz, Lukyanuk and Athanassoulas. Michelin tyres have won this rally 17 times. 
This weekend, after asphalt action in the Canary Islands and Ireland, the 2016 ERC switches to the season’s first gravel fixture: the Acropolis Rally.
This year, the famous event has moved from Loutraki on the Corinthian Gulf coast to Lamia, north of Athens, which it last visited in 2005.
The ERC regulars consequently face a new-look menu of 231.52 competitive kilometres divided into 12 stages, the longest of which will also be the last (‘Elatia-Larya’, 33.86km), so the result could easily end up going down to the wire!
Last year’s winner and reigning ERC champion Kajetan Kajetanowicz (Ford Fiesta R5) starts as favourite, even though the Pole hasn’t won an event since last October. His main challengers promise to be Russia’s Alexey Lukyanuk (Ford Fiesta R5) and local hero Lambros Athanassoulas (Skoda Fabia R5) who finished on the podium in 2015.
It’s been 20 years since the last time a Greek driver won the Acropolis (Aris Vovos, Lancia Delta HF Integrale/Michelin).
Other likely front-runners are Robert Consani (DS3 R5), Jaromir Tarabus (Skoda), David Botka (DS3) and Raul Jeets (Skoda/Michelin), plus Latvian youngster Ralfs Sirmacis who is making his debut in an R5 car (Skoda Fabia R5/Michelin).
To tackle the challenging rocky stages, Michelin’s partners will be able to choose between the Latitude Cross H90 (hard compound) and the Latitude Cross S80 (soft) which were first used at WRC level in 2015.
The start ceremony in Thermopylae is scheduled for Friday (May 6) and the 2016 Acropolis Rally will end in Lamia on Sunday.
ERC contenders get in some pre-Acropolis testing

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire