dimanche 31 juillet 2016

BLANCPAIN GT SERIES ; 24H Spa, le Rowe Motorsport offre sa 23ème victoire à BMW !

par Laurent Chauveau (Endurance-Info.com)
Les deux dernières heures ont fait définitivement pencher le fléau de la balance du côté de BMW. La Bentley #8 a tout d’abord du marquer un arrêt imprévu pour cause de crevaison lente à l’ARD. Avec 90 minutes encore à disputer au moment de ce problème, il semblait désormais impossible, sans un petit coup de chance, pour la Continental GT3 de combler l’écart sur la M6 GT3 #99. Mais c’est la pénalité pour non-respect des conditions du Full Course Yellow qui a clos les débats. A 15H44, Maxime Soulet marquait le Drive-Through et repartait quelques secondes devant la Mercedes #86 conservant donc sa deuxième place. Mais il était dit que les hommes de Leena Gade, fraîchement arrivée chez les verts, boiraient le calice jusqu’à la lie.
#86 AMG TEAM HTP MOTORSPORT (DEU) MERCEDES BENZ AMG GT3 THOMAS JAGER (DEU) MAXIMILIAN GOTZ (DEU) GARY PAFFETT (GBR) | VISION SPORT AGENCY
Une grosse averse décidait en effet de noyer de nouveau la piste et cette fois-ci de manière franche et rapide. Rowe et M-Sport avaient la chance de pouvoir rentrer rapidement aux stands pour troquer les slicks contre des des wets. Mais la chance se transformait en malchance pour Bentley. Car pendant l’arrêt intervenait un régime de Full Course Yellow. Une gigantesque « partie de luge » se déroulait au Bus Stop. De nombreux pilotes, toujours en slicks, partaient en glissades incontrôlables sur une piste soudainement détrempée. La Lamborghini Konrad venant même taper sèchement la Mercedes Black Falcon #57, elle aussi en perdition et immobilisée en pleine piste.
Bentley score big with first and third at halfway mark
La Bentley devait donc boucler un tour complet sous régime de FCY pendant que les Mercedes et l’Audi #28 changeaient leur pneumatique. Ce tour très lent ne permettait pas à la Bentley de reprendre sa vraie place au classement et glissait donc à la 5ème place ! Bad timing…
#28 BELGIAN AUDI CLUB TEAM WRT (BEL) AUDI R8 LMS LAURENS VANTHOOR (BEL) RENE RAST (DEU) NICO MULLER (DEU) | OLIVIER BEROUD / VISION SPORT AGENCY
Dans la cacophonie de ce moment fou, la Mercedes #86 écopait d’un Drive-through pour unsafe-release en repartant de son stand au nez et à la barbe (et une barbe pas épaisse, soyons clairs) de l’une des Lamborghini GRT ce qui replaçait de nouveau la #86 derrière la Bentley. Laurens Vanthoor (Audi #28) récupérait alors la dernière place sur le podium et se lançait dans un ultime sprint pour quérir un rang de mieux. Déchainé, il remontait à moins de deux secondes de Rosenqvist sur la Mercedes #88 mais le trafic du dernier tour l’empêchait de faire mieux encore.
#57 BLACK FALCON (DEU) MERCEDES BENZ AMG GT3 HUBERT HAUPT (DEU) ADAM CHRISTODOULOU (GBR) ANDREAS SIMONSEN (SWE) | OLIVIER BEROUD / VISION SPORT AGENCY
BMW s’impose donc à nouveau après la victoire de l’an passé. La M6 succède à la Z4 et Maxime Martin remporte enfin le succès tant convoité (24 ans après le dernier succès de son père ici à Spa), accompagné de Alexander Sims et Philippe Eng. Pour Mercedes et le AMG-Team AKKA ASP, la deuxième place de la #88 confiée à Tristant Vautier, Felix Rosenqvist et Renger Van Der Zande, vient comme une délivrance après la polémique de la Super Pole. Finalement, les Mercedes n’ont jamais réellement pu remonter leur handicap initial du Stop & Go de 5 minutes mais cette deuxième place reste un superbe résultat. Audi et WRT n’ont pas eu la partie facile cette année même si la performance était incontestablement là comme le prouve le meilleur tour en course signé par Laurens Vanthoor. La n°28 également pilotée par René Rast et Nico Müller parvient donc in-extremis à sa glisser sur le podium mais ce n’est évidemment pas la place que visaient initialement Audi et les hommes de Vincent Vosse.
En Pro-Am Cup, la Porsche IMSA est parvenue à se glisser impeccablement entre les gouttes jusqu’au bout de la course. L’ultime averse n’a pas remis en cause le succès de catégorie de Raymond Narac, Patrick Pilet, Maxime Jousse et Thierry Cornac. Pour son retour dans les Ardennes, l’équipe normande repart donc avec un succès de catégorie et la 10ème place finale au scratch, à 4 tours seulement des vainqueurs Overall ! Nous rappelerons humblement que quelques petits stickers Endurance-Info étaient apposés sur la voiture, nous nous en réjouissons !
Jeudi716En Am-Cup, force est resté jusqu’au bout à la Ferrari #888 du Kessel Racing. Marco Zanuttini, Vadim Glitin, Liam Talbot et Nicola Cadei offrent ainsi un beau succès à l’équipe suisse.
Ces 24 Heures de Spa 2016 auront offert de bout en bout un suspense total, restant assurément un grand cru avec au bout, la 23ème victoire de BMW en terre ardenaise !
Le classement de la course est ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire