lundi 13 février 2017

Résumé Rallye de Suède 2017 | WRC

JARI-MATTI LATVALA A REMPORTÉ POUR LA QUATRIÈME FOIS LE RALLYE DE SUÈDE, DISPUTÉ SUR NEIGE ET GLACE. IL OFFRE À LA YARIS SA PREMIÈRE VICTOIRE, TOYOTA TRIOMPHANT LORS DE SON DEUXIÈME RALLYE, POUR SON RETOUR APRÈS 17 ANS D’ABSENCE.


Jari-Matti Latvala a remporté son dix-septième rallye en Championnat du Monde des Rallyes, mais sans doute l’une des plus émouvantes. Sans volant il y a quelques mois après le retrait de Volkswagen, il avait trouvé un accord avec Toyota à quelques semaines du début de saison. Déjà deuxième du Rallye Monte-Carlo le mois dernier, il s’impose dès sa deuxième course au volant de la Toyota Yaris WRC.
Latvala avait commencé la journée de dimanche avec 3’’8 d’avance sur Ott Tänak mais n’a pas laissé planer le doute, en remportant les deux premières spéciales de la journée, avant de conclure avec le meilleur temps dans la Power Stage, synonyme d’un bonus de 5 points. Il est désormais leader du classement généal.
C’est la première fois depuis février 2014 qu’un autre pilote que Sébastien Ogier mène le classement du Championnat du Monde.










« C’est incroyable. Nouvelle équipe, nouvelle voiture, deuxième rallye et on gagne ! Je n’ai pas de mot pour décrire ça. Je suis très ému. Nous avons montré un bon niveau et on regarde devant, ça va devenir plus difficile. Désormais, on se tourne vers le Mexique et je reste très motivé dans le cadre de la course au titre », a confié Latvala.  

Tänak, au volant d’une Ford Fiesta, était en embuscade derrière Latvala en début de journée, après une très bonne journée de samedi. Mais ce dimanche, l’Estonien n’était pas content de la maniabilité de sa monture. Après avoir concédé sept secondes dans la première spéciale, il s’est contenté de la deuxième, égalant son meilleur résultat en carrière.
Lui aussi en Ford Fiesta, Sébastien Ogier avait la victoire dans le viseur. Mais le Français a hypothéqué ses chances en partant en tête-à-queue dans le premier virage de la journée. Il a terminé troisième, une trentaine de secondes derrière Tänak.
En l’absence de Thierry Neuville, Dani Sordo est le meilleur représentant pour Hyundai, à la quatrième place. L’Espagnol a terminé avec 39’’7 d’avance sur Craig Breen, qui n’est pas parvenu à trouver les réglages idéaux sur sa C3 WRC mais qui a apporté de bons points constructeurs à Citroën Racing.
Elfyn Evans a réussi à se classer au sixième rang, malgré la perte d’une minute ce dimanche matin, en raison d’une surchauffe moteur dans la première ES. Le Gallois a fait les réparations nécessaires pour pouvoir disputer les deux derniers secteurs normalement.
Hayden Paddon a terminé septième, juste 4’’6 derrière Evans. La Hyundai i20 Coupé du Néo-Zélandais devance la DS 3 WRC de Stéphane Lefebvre, ainsi que les deux meilleurs pilotes du WRC 2, Pontus Tidemand et Teemu Suninen.
Thierry Neuville, ancien leader du Rallye de Suède, a terminé au 13e rang, derrière Kris Meeke, qui lui était resté bloqué huit minutes dans un mur de neige samedi. Le Nord-Irlandais aurait toutefois pu remonter dans le top 10 ce dimanche mais un tête-à-queue dans l’avant-dernière spéciale l’a empêché d’aller chercher ce résultat.

Après le verglas et la neige rencontrés lors du Rallye Monte-Carlo et du Rallye de Suède, les concurrents vont désormais trouver la chaleur et la terre lors de la prochaine manche, le Rally Guanajuato Mexico (9-12 mars).




PONTUS TIDEMAND S’EST OCTROYÉ UNE BELLE VICTOIRE POUR LE DÉBUT DE SA CAMPAGNE WRC 2 LORS DU RALLYE DE SUÈDE, POUR SA MANCHE À DOMICILE DU CHAMPIONNAT DU MONDE.


Le Suédois, au volant d’une Skoda Fabia R5, a remporté le Rallye de Suède dans la principale catégorie support du Championnat du Monde des Rallyes. Il a déménagé l’ensemble du week-end suédois, terminant avec 51’’8 d’avance sur son plus proche poursuivant. Cela compense avec sa déception d’avoir échoué près du but un an plus tôt.
« C’est l’un des plus beaux moments de ma carrière, confesse Tidemand, âgé de 26 ans. M’imposer enfin à domicile, en Suède, en WRC 2, c’est un rêve devenu réalité. L’an dernier, la victoire nous avait échappé de peu, ce qui rend cette victoire encore plus belle. »
Tidemand a pris les commandes vendredi matin et a remporté 10 des 17 spéciales disputées. C’est ce dimanche qu’il a levé le pied, préférant assurer sa victoire plutôt que de risquer de sortir à l’approche de l’arrivée. Il a ainsi lâché près de 25 secondes lors de la dernière étape, profitant de l’avance acquise précédemment.
Il est en tête du Championnat après deux épreuves, à égalité de points avec Andreas Mikkelsen. 
Suninen finished second in a Ford Fiesta R5










Teemu Suninen a répondu au défi lancé par Ole Christian Veiby pour finir deuxième en Ford Fiesta R5. Le Finlandais a remporté deux des trois spéciales du jour pour finir avec 15’’6 d’avance sur le Norvégien.

Le reste du classement est également inchangé par rapport à la veille : Eric Camilli devant Gus Greensmith, tous deux en Fiesta R5, Emil Bergkvist complétant le top 6 au volant de sa DS 3 R5.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire