samedi 4 mars 2017

Shanghai Customs Street Tracker : la belle Chinoise... électrique !

Ce concept Street Tracker est bien une moto électrique.
This Street Tracker concept is indeed an electric motorcycle.
La tendance custom n’est pas franchement l’apanage des bécanes électriques. Et pour cause. Déjà,  elles sont trop récentes dans l’histoire des deux roues. Ensuite, leur architecture spécifique avec (d’inélégantes) batteries se prête rarement au jeu de la personnalisation. Mais ça, c’était avant de découvrir ce très beau prototype de Street Tracker que l’on doit à l’équipe deShanghai Customs.
The custom trend isn't an electric motorbikes specialitie. And for good reasons. Already, they are too recent in the motorcycle history. Then, their specific architecture with (inelegant) batteries make the customization game hard. But that was before we discovered this beautiful Street Tracker concept made by the Shanghai Customs team.
La Street Tracker a été entièrement conçue en Chine.
The Street Tracker was entirely designed in China.

Comme son nom l’indique, ce préparateur est basé à Shanghai, une métropole chinoise tentaculaire de plus de 24 millions d’habitants, où les véhicules importés sont non seulement surtaxés, mais où les plaques d’immatriculations coûtent également une fortune.
As its name suggests, this customizer is based in Shanghai, a sprawling Chinese metropolis with more than 24 billions people, where imported vehicles are not only overtaxed, but where license plates also cost a fortune.
Le réservoir, factice, est particulièrement réussi.
The dummy tank is really beautyful.
Pas facile dans ces conditions de faire son trou avec de la Honda CB 400 ou du Yam 500 SR. D’où l’idée de Kiwi Matthew Waddick et ses équipes de pondre ce prototype électrique, qui ne nécessite ni d’avoir un permis, ni d’avoir une plaque minéralogique. Conçu sur place, il pourrait également être vendu à un prix normal. Pas bête !
Not easy to success with CB 400 Honda or SR 500 Yam' in this context. That's why Kiwi Matthew Waddick and his teams decided to design this electric prototype, which doesn't require either driving license nor numberplate. Designed in China, it could also be sold at a normal price. Not stupid !
La transmission est totalement expérimentale, et les batteries sont cachées sous une plaque de métal.
The engine transmission is totally experimental and batteries are hidden under a metal plate.
Et le résultat est esthétiquement surprenant, car très élégant. Sans y regarder de trop près, on pourrait même croire qu’il s’agit d’un Yamaha SR. Tout a été inventé ! Le cadre, la transmission, et surtout cet habillage du cadre qui permet de cacher les batteries et ce faux réservoir permettant de singer une bécane à moteur thermique. Franchement, c’est la classe non ?
And the result is esthetically surprising, because really elegant. Without looking too closely, one might even think it's a SR Yamaha. Everything was invented ! The frame, the transmission, and above all this frame covering which hides batteries, and this false simulating a true motorbike bike with a thermic engine. Smart, isn't it ?
La Street Tracker peut rouler à 140 km/h.
You can ride this Street Tracker at a 140 km/h top speed.
En quelques chiffres, ce Street Tracker peut atteindre 140 km/h en Vmax, avec une autonomie de 250 km. Shanghai Customs cherche même des partenaires industriels pour le produire à une échelle plus importante. En tout cas, on adore la démarche !
Let's have some technical details, this Street Tracker can reach 140 km/h top speed, with 250 kilométers range. Shanghai Customseven looking for industrial partners to produce it on a larger volume. In any case, we like the move !
Crédits Photo : Shanghai Customs
Cet article a été rédigé par Jérôme Barconnière from Virage8

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire