dimanche 9 juillet 2017

25 HOURS VW FUN CUP : BOLLEN-MONDRON-KLUYSKENS-BOUVY ET ALLURE TEAM EN DÉMONSTRATION

L’image contient peut-être : plein air
La 20e édition des 25 Hours VW Fun Cup a tenu toutes ses promesses. Attirés par la présence de Jacky Ickx et de ses cinq enfants, par la première participation à une course automobile de Tom Boonen et par les nombreuses animations prévues, environ 15.000 spectateurs sont venus assister à cette course pas comme les autres. Et chacun a retenu son souffle samedi à 16 heures au moment de voir les 118 voitures s’élancer…
L’image contient peut-être : voiture, ciel et plein air
Un peu plus d’un double tour d’horloge plus tard, c’est avec une confortable avance que la VW Fun Cup #277 Allure Team a croisé le drapeau à damier. Alors que Cédric Bollen et Guillaume Mondron signaient leur troisième succès en quatre ans, Sébastien Kluyskens et Frédéric Bouvy ont inscrit pour la première fois leur nom au palmarès de cette épreuve phare de la VW Fun Cup.
L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout
Comme toujours, les événements n’ont pas manqué lors d’une épreuve disputée dans des conditions météorologiques optimales, mais neutralisée à 24 reprises suite à divers incidents en piste. Certains ont déjà vu leurs chances de succès s’envoler dès le samedi, à commencer par la #888 AC Motorsport 1 de Stéphane Perrin-Martin Leburton-Didier Van Dalen-Simon Mirguet… qui menait alors la danse. Dimanche matin, la bagarre faisait toujours rage entre trois équipages. Mais la #400 de Kevin Caprasse-Logan Jadot-Philippe Soussan était victime d’une panne d’essence. Une heure plus tard, à l’heure de l’apéro, c’est la #404 de Michaël Leenders-Pierre Lalmand-Alain Ferté-Philippe Lemoine qui perdait tout espoir de victoire suite à un bris de cardan.
Plus rien ne pouvait alors empêcher le quatuor d’Allure Team de s’imposer… « Je savais que, si je voulais enfin gagner les 25 Hours VW Fun Cup, je devais rejoindre cette équipe », jubilait Fred Bouvy, au volant au moment où s’abaissait le drapeau à damier. « Gagner les 25 Heures trois fois en quatre ans, ce n’est clairement pas de la chance ! Bravo à mes équipiers, qui ont été à la fois rapides et prudents, mais surtout à Philippe Bollen, qui fête justement son anniversaire aujourd’hui. Cette voiture est préparée aux petits oignons et c’est ça qui fait la différence. »
Derrière, la lutte pour les deux autres marches du podium a fait rage entre quatre équipages. Au volant de la #280 Socardenne by Milo, Lorenzo Donniacuo, Kevin Balthazar, Fred Caprasse et Christophe Nivarlet s’adjugeaient la médaille d’argent, à deux tours des vainqueurs.
Seul pilote à avoir participé à toutes les éditions des 25 Hours VW Fun Cup jusqu’à présent, Manu Nava vivait pratiquement un rêve en terminant cette fois sur la plus petite marche du podium avec Pierre Piron, Stéphane Charlier et Benoit Philips.
Lors d’une course aussi éprouvante, figurer dans le top 10 est déjà, en soi, une performance. Quatrième, la #291 Comtoyou Racing (Dominique Bustin-Jordan Latragna-David Dermont-Maxime Lieutenant) loupait de peu le podium, mais elle devançait la #2 DRM Motorsport (Matthieu de Robiano-Edouard Mondron-Wolfgang Reip-Nico Verdonck-Ghislain de Mévius), la #417 SP Racing by AC (Pascal Raes-Sébastien Incardona-Adrien Brucculeri-David De Saeger), la #44 Jac Motors by MTE 1 (Laurent Jaspers-Stéphane Henry de Frahan-Johan Huygens-Yvan Muller), la #261 Défi 261 (Julien Rodrigues-David Agnus-Ulric Amado-Poppy-Enrico Dileo), la #24 Petrolheads (Jean Glorieux-Pol Van Pollaert-Guillaume Dumarey-Stefan Talpe) et la #172 Uvio by M3M (Farquini Deott-Fabio Randaccio-Ben Pitch-Neil Plummer).
Deux grands champions ont marqué l’épreuve de leur présence. Véritable légende vivante du sport automobile mondial, Jacky Ickx était présent avec ses cinq enfants (Larissa, Vanina, Romain, Clément et Joy) et il a séduit tout le monde par sa gentillesse et sa disponibilité. Sportivement, la numéro X a figuré dans le top 20 en début de parcours après les relais de Vanina et de Romain, qui peut être considéré comme la révélation de l’épreuve en ayant tourné dans des chronos très proches des meilleurs alors qu’il disputait la toute première course de sa vie. Malheureusement, un accrochage dû à un manque d’expérience dimanche en tout début d’après-midi obligeait l’équipe à une séance de réparation. La famille Ickx se classait finalement 76e.
L’image contient peut-être : voiture et plein air
Autre figure emblématique du sport en Belgique, Tom Boonen disputait à Spa-Francorchamps sa toute première course automobile. Souriant, détendu et surtout très… passionné, l’ex-Champion du Monde de cyclisme s’est régalé en compagnie de ses amis et équipiers Anthony Kumpen, Bert Longin et Ruben Van Gucht, l’un des présentateurs sportifs de référence à la VRT. Après un parcours uniquement perturbé par une légère surchauffe, ils ont clôturé l’épreuve à la 29e position.
Biplaces : Monster Trendy… enfin !
Equipe double championne en titre dans la catégorie Biplaces de l’European VW Fun Cup, la formation Monster Trendy avait toujours vu la réussite lui tourner le dos lors de cette épreuve. Cette fois, il n’y eut pas de casse mécanique en vue du but. Au volant de la #342, Francis Plunus, Eric Jardon, Jean Pierre Van de Wauwer et Sarah Bovy sont venus à bout de la #365 Carpass LRE by DRT (Stéphane Lémeret-Miguel Coppieters-Philippe Reynens-Philippe Wintgens-Alain Jadot) et de la #321 Allure Team (Jean-Luc Vandormael-Sébastien Dorkel-Amine Zeghouani-Pierre Tilly-Clément Rougeot-Jean-Yves Wilzer-Jean-François Olivier).
« Enfin », s’exclamaient les deux amis Francis Plunus et Eric Jardon, ensemble dans la voiture pour le dernier relais. « Nous sommes tellement souvent passés juste à côté. Mais ce week-end, nous avons vaincu nos fantômes de Francorchamps. Merci à Jean-Pierre et Sarah de nous avoir si bien épaulés. »
Parmi les plus rapides en piste, la #356 by Milo Racing (Fabien Kieltyka-David Nevers-Christian Houben-Gaël Frère-Arnaud Tsamère-Pierre-Yves Rosoux) a été ralentie par des problèmes techniques puis un accrochage. Le top 5 était donc complété par la #323 TML Racing (Baudouin, Florent et Sylvain de Liedekerke-Charles Bernard Héger-Alexandre Jadot), qui revendiquait au minimum la plus petite marche du podium quand un bris de cardan les a fortement retardés. Le top 5 de la catégorie était complété par la 304 by Milo (Xavier Broers-Manuel Martin-Christian Wauthier-Renaud Martin). Mais, plus que tout, cette catégorie Biplaces a permis à des centaines de passagers de découvrir les joies de la course… de l’intérieur !
L’image contient peut-être : 1 personne, voiture et plein air
Après cette épreuve phare, l’European VW Fun Cup se poursuivra les 22 et 23 septembre avec les Kronos 10 Hours of Mettet.
L’image contient peut-être : voiture et plein air
via http://www.vwfuncup.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire