dimanche 21 août 2016

MOTO GP : Crutchlow triomphe en République tchèque

Le Britannique a remporté sa première victoire en MotoGP™ au terme d’une course lancée sur une piste trempée qui a progressivement séché.

Cal Crutchlow (LCR Honda) a décroché une superbe première victoire en MotoGP™ en s’imposant sur piste mouillée à Brno lors d’un Grand Prix HJC Helmets de République tchèque absolument imprévisible. Il s’agit de la première victoire d’un Britannique en catégorie reine depuis celle de Barry Sheene à Anderstop (Suède) en 1981.
Sept jours après leur doublé historique en Autriche, Andrea Iannone (Ducati Team) et son coéquipier Andrea Dovizioso semblaient bien partis pour récidiver et ont imposé leur rythme sur une piste complètement trempée en début de course, avant d’être rejoints par les pilotes satellites Scott Redding (Octo Pramac Yakhnich) et Héctor Barberá (Avintia Racing). Dovizioso a cependant quitté le groupe de tête avant la mi-course en raison d’un souci technique et a changé de machine pour passer sur pneus intermédiaires, avant d’abandonner.
Cal Crutchlow gagne 35 ans après Barry Sheene. (Photo : Christian Bourget / Sports-Images)
Parmi les rares pilotes à avoir misé sur la gomme dure pour son pneu arrière, Crutchlow était le seul à avoir pris le risque d'aussi choisir la gomme dure à l'avant et a mis quelques tours à prendre son rythme mais n’a pas tardé à commencer une longue ascension.
 Crutchlow : « Mon pari du départ a payé »
Sachant que ses pneus durs lui confèreraient un avantage en fin de course, le Britannique ne s’est pas précipité et est progressivement remonté pour doubler Marc Márquez (Repsol Honda Team), auteur de la pole, et prendre la quatrième position à la mi-course, avant de passer Danilo Petrucci (Octo Pramac Yakhnich), Héctor Barberá (Avintia Racing) puis Iannone pour arriver en tête. Une fois devant, Crutchlow a très vite creusé l’écart pour finir en solitaire et décrocher sa toute première victoire en MotoGP™, la première du team de Lucio Cecchinello et la première victoire britannique en catégorie reine en 35 ans. Après Jack Miller, absent de la course pour cause de blessure, à Assen et Iannone au Red Bull Ring, Crutchlow est le troisième pilote de la saison à remporter son premier succès en MotoGP™.
 Rossi : « Au départ, j’étais un peu désespéré »
Également partis sur le pneu arrière dur mais avec un pneu avant tendre, Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et son coéquipier Jorge Lorenzo ont eu beaucoup de mal en début de course et ont longtemps évolué hors du Top 10. Si la course de Lorenzo a tourné au cauchemar lorsqu’il est rentré aux stands pour changer de machine alors qu’il était dixième et parmi les pilotes les plus rapides, Rossi a petit à petit gagné en rythme pour réaliser, à la manière de Crutchlow, une belle remontée et s’emparer de la deuxième place avec deux secondes d’avance sur Marc Márquez (Repsol Honda Team).
 Márquez : « Notre stratégie n’était pas la bonne »
Parti en pole, l’Espagnol n’a, à aucun moment, pu prétendre à la victoire mais s’est maintenu dans le Top 5 durant toute la course, gérant parfaitement son pneu tendre, et s’assurait un résultat important, son neuvième podium en onze courses depuis le début de l’année. Dernier après avoir changé de motos deux fois, Lorenzo concédait quand à lui la seconde place du classement général à Rossi tandis que Márquez renforçait sa position de leader avec 53 points d’avance sur l’Italien et 59 sur l’Espagnol.
Marquez en pole position pour la 63e fois de sa carrière. À l’instar de Crutchlow et de Rossi, Loris Baz (Avintia Racing) avait fait le bon choix en prenant le pneu arrière dur et a lui aussi réalisé une excellente seconde moitié d’épreuve. Le Français est passé devant Lorenzo dans le sixième tour pour prendre la quinzième place et est arrivé dans le Top 10 juste avant la mi-course, avant de monter en cadence. Nettement plus rapide que la plupart des pilotes qui avaient choisi le pneu tendre et perdaient de plus en plus de gomme sur une piste séchante, Baz était huitième à cinq tours de l’arrivée et a réussi à doubler Barberá, son coéquipier, puis Iannone dans l’avant-dernier tour pour prendre la quatrième place, égalant son meilleur résultat en MotoGP™.
Loris Baz marque de nouveaux points en Autriche.
Barberá, Eugene Laverty (Pull&Bear Aspar Team), Petrucci, Iannone, qui finissait sur un pneu très usé, Maverick Viñales (Team Suzuki Ecstar) et Tito Rabat (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) complétaient le Top 10 à l’arrivée, devant Yonny Hernández (Pull&Bear Aspar Team), Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Pol Espargaró (Monster Yamaha Tech3), Stefan Bradl (Aprilia Racing Team Gresini) et Redding, dont la perte de vitesse en fin d’épreuve a été encore plus importante que celle de Iannone.
Álvaro Bautista (Aprilia Racing Team Gresini) et Lorenzo étaient les deux seuls autres pilotes à terminer la course.
Bradley Smith (Monster Yamaha Tech3) avait dû abandonner suite à un passage sur pneus slick qui s’était rapidement avéré être une mauvaise stratégie tandis qu’Aleix Espargaró (Team Suzuki Ecstar) avait dû s’arrêter suite à une casse moteur.
Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire