lundi 30 avril 2018

WRC: UN DIMANCHE EN ARGENTINE : LA VICTOIRE POUR MAÎTRE TÄNAK / SUNDAY IN ARGENTINA: MASTERFUL TÄNAK NETS WIN

L’image contient peut-être : 1 personne, debout

DOMINATEUR SUR CE RALLYE, OTT TÄNAK DÉCROCHE SA TROISIÈME VICTOIRE EN WRC. LE YPF RALLY ARGENTINA MARQUE AUSSI LE PREMIER SUCCÈS DE L'ESTONIEN AVEC TOYOTA GAZOO RACING.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, voiture, herbe, plein air et nature
Après avoir dicté sa loi tout au long des deux premières étapes, Tänak est venu à bout des mythiques spéciales d'El Condor et Giulio Cesare, tracées dans les montagnes de Traslasierra, pour remporter la cinquième manche de la saison avec 37"7 d'avance.
L'Estonien avait pourtant mal débuté le rallye : en touchant un rocher dans la première spéciale du vendredi matin, sa Yaris était partie en tête-à-queue et il avait été contraint de composer avec une direction endommagée.
Puis il remportait dix des douze spéciales suivantes pour creuser un écart confortable, laissant ses rivaux démoralisés se battre pour les deux autres marches du podium. Tänak remportait sa première victoire depuis l'Allemagne en août dernier. Il s'agit également du premier succès de Toyota depuis la Finlande 2017.
"C'est une victoire spéciale. Nous ne savions pas complètement à quoi nous attendre en changeant d'équipe, mais c'est positif de voir que nous progressons très vite", déclarait celui qui a rejoint Toyota au début de cette saison. "La voiture est suffisamment proche de mes souhaits et c'est un boost de confiance énorme. Je ne peux pas dire que c'était facile, j'ai dû attaquer très fort en restant à la limite vendredi et samedi." 










En terminant deuxième, Neuville relançait parfaitement sa course au titre en réduisant son retard sur Sébastien Ogier à dix points. Pour cela, le Belge décrochait les cinq points de bonus de la Power Stage au volant de sa Hyundai i20.
Son équipier Dani Sordo terminait sur la troisième marche du podium, à 38". L'Espagnol confirme sa bonne forme du moment, concrétisée par deux podiums lors des trois derniers rallyes. 
Ogier manquait de performance au volant de sa Ford Fiesta pour aller chercher une quatrième victoire après les succès acquis au Monte-Carlo, au Mexique et en Corse. Au cours de la dernière étape, Seb parvenait tout de même à repousser les assauts d'Andreas Mikkelsen pour sauver la quatrième place.
L’image contient peut-être : voiture et plein air
Plus à l'aise au volant de la Hyundai que lors des manches précédentes, le Norvégien échouait à 4" de son ancien équipier. Elfyn Evans complétait le top 6 au volant de sa Fiesta, un modeste résultat quand on considère qu'il avait raté la victoire en 2017 pour seulement 7/10e. Rappelons qu'il disposait à l'époque d'une monte pneumatique différente de ses rivaux ! 
Kris Meeke marquait les points de la septième place avec sa Citroën C3. Après avoir vu ses espoirs de podium s'envoler lors d'une crevaison, le Britannique se concentrait sur les réglages de sa voiture en vue du Portugal.
Victime d'une mésaventure similaire dans El Condor, Esapekka Lappi perdait 1'20". Le pilote Toyota passait ainsi de la 6e à la 8e place.
Teemu Suninen et Pontus Tidemand, vainqueur du WRC 2 après la sortie de route de son équipier Kalle Rovanperä, complétaient le top 10 de ce rallye. 

Le WRC reviendra en Europe pour la prochaine manche de la saison. Les routes en terre du Vodafone Rally de Portugal accueilleront la sixième manche de la saison, du 17 au 20 mai.  
L’image contient peut-être : voiture et plein air

A DOMINANT OTT TÄNAK SCORED HIS THIRD WRC VICTORY, AND HIS FIRST FOR TOYOTA GAZOO RACING, ON SUNDAY AFTERNOON AT YPF RALLY ARGENTINA.

L’image contient peut-être : voiture, ciel et plein air
After dictating the opening two legs, he eased through the classic El Condor and Giulio Cesare speed tests in the rock-strewn Traslasierra mountains today to win this fifth round of the FIA World Rally Championship by 37.7sec.
The Estonian looked down and out after hitting a rock, spinning his Yaris World Rally Car and damaging its steering in Friday morning’s opening special stage. 
L’image contient peut-être : ciel, arbre, plein air et nature
He won 10 of the next 12 tests to storm into a comfortable lead, leaving his demoralised rivals fighting over the remaining podium places. It was his first win since August last year in Germany, and Toyota’s first success since last July in Finland.
“It’s a special one. We never knew what was going to happen with the team change but it’s nice to see how quickly we’re improving,” said Tänak, who joined the Japanese manufacturer at the start of the year.
L’image contient peut-être : voiture, plein air et nature
“The car is near enough to my liking and it’s a massive boost for a driver if you have the confidence. I can’t say it was easy, I was pushing really hard and living on the edge on Friday and Saturday."
Second for Neuville enhanced his title hopes. He narrowed the gap to championship leader Sébastien Ogier to 10 points, helped by a maximum five bonus points for winning the final Power Stage in his Hyundai i20.

Team-mate Dani Sordo finished a further 38.0sec behind in third to maintain his recent good form which has delivered two podiums from the last three events.
L’image contient peut-être : montagne, voiture, ciel, plein air et nature
Ogier lacked the pace to improve on his record of three wins from the opening four rounds in a Ford Fiesta. The Frenchman held off a determined final day charge from Andreas Mikkelsen to claim fourth.
Norwegian Mikkelsen felt more comfortable with the handling of his i20 and fell 4.0sec short of overhauling Ogier. Elfyn Evans completed the top six in another Fiesta, despite rarely finding the pace which brought him within 0.7sec of victory 12 months ago. 
L’image contient peut-être : une personne ou plus, voiture et plein air
Kris Meeke was seventh in a Citroën C3, the Ulsterman focusing on testing after a puncture on yesterday’s final stage ruined his podium hopes.  
A similar problem delayed Esapekka Lappi in the opening pass through El Condor. The Finn conceded almost 80sec in his Yaris to slide from sixth to eighth.
L’image contient peut-être : voiture, plein air et nature
Teemu Suninen and WRC 2 winner Pontus Tidemand completed the leaderboard, Swede Tidemand profiting when team-mate Kalle Rovanperä rolled his Skoda Fabia heavily.    
The championship heads back across the Atlantic to Europe for round six. The gravel road Vodafone Rally de Portugal is based in Matosinhos on 17 - 20 May.
L’image contient peut-être : une personne ou plus, montagne, plein air et nature

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire